Etude pour un jardin de ville à La Rochelle - "Magnifier le nouveau décor"

En partant de la structure dessinée lors de la rénovation architecturale, l’intention est de magnifier ce nouveau décor et d’y intégrer le végétal de manière douce et évidente, comme si le jardin avait « toujours été là ». Pour adoucir l’aspect très « orthogonal » des deux terrasses, dont celle avec la spa, l’insertion de lignes végétales souples et vaporeux apporte harmonie, sérénité et apaise l’œil dans le nouveau décor.

Le jardin se vit en deux dimensions et en toutes saisons : « de dessus » depuis la salle à manger comme un tableau et « au sol » comme un espace à vivre pour nager, se reposer, cuisiner et recevoir. On peut y circuler tout en pouvant embrasser du regard l’ensemble du jardin, ce qui laisse une impression d’unité et d’harmonie.

Les lignes végétales adoptent une palette de couleur douce et sourde et font la part belles aux graminées qui ondulent gracieusement au moindre coup de vent et aux vivaces graciles qui sortent leurs têtes de la masse. .

Les massifs autour des terrasses ménagent des pauses intimes et créent des surprises en cachant puis en découvrant certains points de vue. Les vivaces, graminées et boules taillées assurent une présence toute l’année.

Autour du spa, les massifs accueillent deux arbres en cépée avec une écorce décorative et une floraison blanche. Le long du mur en pierre, une fine ligne de bacs en zinc (ou foncés) offreun trait de graminées pour un effet aérien. Un brise vue noir et grillagé permet de masquer la porte du garage.

Autour de la pergola, des grimpantes s’épanouissent et un massif le long du mur coloré propose des formes intéressantes avec une verticale (arbre type cyprès) et un feuillage pourpre linéaire et raide.

Enfin, le long du mur et sur le balcon, des grimpantes s’épanouissent sur une structure noire et grillagée qui rappelle la verrière tandis que des arbustes parfumés et des fleurs légères et rampantes habillent le massif. Sur le balcon, la végétation plantée dans des bacs noirs fait un écran léger et permet de profiter tout au long de l’année.

Un éclairage adapté permet de profiter également dès la nuit tombée du tableau offert par ce nouveau décor.

Le jardin d’accueil, déjà dessiné, est embelli par une végétation très verte et un « jardin de pots » autour de la porte d’entrée. Les vélos, les poubelles et le bois trouvent leur place, habilement camouflés ou rangés, dans des emplacement qui leur sont destinés L’olivier marque l’entrée de l’extension et reste dans un épure discrète. Seule quelques grimpantes viennent camoufler les éléments disgracieux (goulotte et clim).